Un an après la sortie du jeu, les Tchèques de Warhorse Studio (récemment racheté par THQ Nordic) poursuivent leur exploration du bas Moyen  Âge en Europe central avec un troisième DLC axé sur les combats.

Le premier DLC offrait aux joueurs la possibilité de construire un village. En tant que bailli, il fallait aussi bien gérer les différents habitats que les litiges entre les membres de la communauté. La deuxième extension prenait comme thème des intrigues amoureuses, telle une adaptation de l’amour courtois cher à Chrétien de Troyes et au XIIème siècle. Aujourd’hui, c’est du point de vue de la guerre que les développeurs dressent le portrait de cette époque. Véritable tropisme de cette société, la violence est un composant incontournable. C’est saisissant de constater que la vie à cette époque était beaucoup régie par la brutalité. À une période où les armées régulières n’existaient pas encore, le joueur se voit chargé de sécuriser les routes infestées de brigands et de mercenaires désœuvrés. Lui-même accompagné d’une bande de soudards pour l’épauler (d’où le titre du DLC), il se retrouve à combattre des individus qui auraient très bien pu être des coéquipiers si ceux-ci avaient été engagés par le même seigneur. Étant donné que le parti pris des créateurs est de coller le plus possible avec la réalité, on se confronte à des situations tragi-comiques assez édifiantes. Comme ce moment où une femme demande de l’aide car des bandits sont en train de rapiner sa famille et que l’équipe de mercenaires censée garantir la sécurité des environs ne voit pas vraiment où est le problème.

 

GENRE : simulation médiévale

ÉDITEUR : Warhorse Studio

PLATEFORMES : PS4, Xbox One, PC

SORTIE : déjà disponible