C’est le nouveau diamant brut de la scène anglaise. Un rock qui ne prend pas de pincettes, des textes qui grattent tous les travers de notre société, difficile de croire que Sam Fender dépasse tout juste la vingtaine. Après des titres dépeignant sans artifices la vie typique d’un jeune de la banlieue anglaise et ses journées parfois ennuyeuses passées à se chercher soi-même, comme avec le violent « Dead Boys », la musique de Sam Fender a désormais mis le pied sur l’accélérateur. Avec son tout premier album, Hypersonic Missiles, le blondinet – dont la voix est non sans rappeler celle du chanteur de The Killers, Brandon Flowers – nous donne un regard assez terrifiant sur le chaos du monde actuel. Scènes de guerres passées en boucle sur nos écrans, comment continuer de vivre quand tout autour de nous s’effrite ? Une claque.

Premier album Hypersonic Missiles, à paraître le 9 août 2019 (Mercury/Universal)