Petite protégée de Mark Ronson, on connaît Mikaela Mul- laney Straus, alias King Princess, pour sa musique pop aux belles touches de rock old-school. Ce style, la chanteuse de 20 ans le puise directement dans son enfance, qu’elle a pas- sée majoritairement en studio d’enregistrement aux cotés de sa famille de rockeurs. Les posters de Led Zeppelin et des Beatles qui trônaient au-dessus de sa tête dans sa chambre témoignaient déjà de son amour pour la musique. En multi- instrumentiste de génie, on peut dire qu’elle a tout compris à la musique. Après tout, si Mark Ronson l’a choisie, on lui fait con ance. Et quelque chose nous dit, que le 25 octobre prochain, on aura la réponse, avec son premier album : Cheap Queen. Reine bon marché, reine des bonnes a aires… « Ça ne m’a jamais aussi bien dé ni », rétorque-t-elle en remuant ses bouclettes. Rencontre.

Qu’est-ce que tu écoutais quand tu étais petite ? Tu avais des posters dans ta chambre ?

J’avais des posters de Led Zeppelin, des Beatles… J’écoutais Jack White, beaucoup de classiques grâce à mes rockeurs de parents – les Rolling Stones, David Bowie ou encore Joni Mit- chell – et le trip hop de Massive Attack.

Comment as-tu rencontré Mark Ronson ? Qu’est-ce qui a changé depuis qu’il est entré dans ta vie?

Tellement de choses ! Il aimait mon EP, donc nous sommes entrés en négociations pour signer sur son label. Puis je suis tombée amoureuse de sa personnalité, de sa gentillesse. En sa compagnie, je me sens comme une jeune productrice qui grandit. J’ai l’habitude de tout composer seule, mais j’apprends beaucoup de lui. À le regarder, je deviens meilleure.

Parfois tu as un look très androgyne, à partir de quand t’es-tu dis que tu pouvais porter ce que tu voulais ?

Au lycée, je n’étais pas très bien dans mon corps. À la fac, je me suis coupé les cheveux, je m’habillais comme toute petite, c’est-à-dire comme un garçon. C’était une sorte de retour à l’enfance nécessaire pour devenir qui je suis aujourd’hui. Au lieu d’essayer de paraître plus sexy comme les autres lles de mon âge à ce moment-là, je suis vite redevenue qui j’étais.

KING PRINCESS
CHEAP QUEEN
(SONY MUSIC)