Impossible à résumer en quelques lignes, le dernier jeu du studio nlandais Remedy est une nouvelle fois un objet vidéoludique non identifié. Entre action, énigme et enquête dans un monde paranormal, Control déroute de la meilleure des façons.

Depuis les épisodes 1 et 2 du désormais culte Max Payne, en passant par le mal aimé et pourtant mémorable Alan Wake, jusqu’à l’ambitieux mais raté Quantum Break, Remedy a le mérite de proposer à chaque fois des aventures vidéoludiques un peu à part. Jamais de suite ni de préquel, tous leurs jeux décrivent un uni- vers singulier, en ayant cependant un dénominateur commun : le surnaturel. Dans Control, le FBI devient le FBC (Bureau fédéral de contrôle), son QG baptisé l’Ancienne Maison est hanté par e Hiss. Cette entité venue d’une autre dimension a pris possession des lieux et des employés, elle contrarie par ailleurs largement l’enquête de l’héroïne qui cherche des réponses à propos de la disparition de son frère. Sur le papier, l’histoire paraît intelligible, mais dans le jeu le mystère est beaucoup plus épais. Les amateurs de mille-feuilles nar- ratifs vont se régaler. D’un autre côté, les développeurs n’ont pas bâclé l’aspect shooting et action. Les combats sont parfaitement réglés. Une fois les outils létaux disponibles maîtrisés, les a rontements deviennent épiques. La direction artistique est aussi l’un des atouts de Control. En choisissant une unité de lieu et un environnement minimaliste, les créateurs sont parvenus à créer une atmosphère palpable et vraiment unique.

GENRE: SHOOT / ACTION / ENIGMA
ÉDITEUR: REMEDY / 505 GAMES
SUPPORT: PS4, XBOX ONE
DÉJA DISPONIBLE