Fraîchement débarquée à New York de son Michigan natal, Madonna pratique la danse de manière obsessive, tout en posant comme modèle photo et travaillant comme serveuse… En 1979, après avoir fait la connaissance du musicien Dan Gilroy, dont elle devient la petite amie, elle fait office de batteuse puis de chanteuse dans son groupe. En septembre 1979, elle participe à un film d’étude intitulé A Certain Sacrifice, au style plus documentaire et amateur qu’autre chose : un choix qu’elle regrette dès le tournage. Plus le temps passe et plus la popstar en devenir s’affirme au sein du groupe augmenté de son ami batteur Stephen Bray, le groupe s’appelle alors Emmy, puis The Breakfast Club. En mars 1981, elle signe avec les managers Adam et Camille et se lance en solo avec ses premiers titres : « Love on the Run », « High Society » et « Get Up » en se produisant dans les clubs de New York et Long Island comme le U.S. Blues. L’histoire est en marche… Guy Guido, producteur de ce documentaire, déclare à Billboard : « Nous avons décidé de tourner aux endroits mêmes où Madonna a marché et joué, tout en ajoutant les instruments de l’époque, dont la guitare sur laquelle elle a écrit ses premières chansons. C’était irréel de filmer Jamie Auld (choisie pour sa ressemblance frappante avec la Madonna d’alors) dans ce film. » On ne sait pas si tout est vrai dans ce docu-drama/biopic musical qui est forcément subjectif et sans aucun regard de l’artiste elle-même, mais il reste un bon documentaire sur le New York artistique de la fin des années 70 et début des 80’s. JD

Genre : documentaire, biopic musical

Éditeur : AB

De : Guy Guido

Avec : Jamie Auld, Peter Kentes, Norris Burroughs, Dan Gilroy, Martin Schreiber, Gary Burke, Stephen Bray

Format : DVD

Sortie : disponible