Créé en Belgique en 1989, le Dour Festival est parvenu à se hisser parmi les festivals européens les plus en vue, année après année : d’un micro line-up de quelques artistes (tous français au départ) lors de la première édition, l’événement est passé à plus de 200 artistes, 30 ans plus tard. Du 10 au 14 juillet, l’électro restera reine avec Disclosure, Charlotte de Witte, Amelie Lens, Apparat, Mr. Oizo, Bicep, Bonobo, David August, Dima, Kölsch, Kompromat et même Laurent Garnier ou Solomun. Les têtes d’affiches rap seront également au rendez-vous : des artistes américains comme A$AP Rocky, Action Bronson, Cypress Hill, Rae Sremmurd, Vince Staples, mais également des rappeurs européens comme Damso, Roméo Elvis, Orelsan, SCH, Moha La Squale ou encore Vald.

Plusieurs scènes sont dédiées à des courants musicaux plus spécifiques, notamment l’Avantgarde Metal Day le samedi 13 Juillet avec une sélection pointue ( Electric Wizard, Neurosis, YOB, Birds In Row, The Body & Full of Hell, Vonnis et Wiegedood).

Quant à la scène Le Labo, elle présente une sélection d’artistes en développement comme Boy Pablo, Claire Laffut, Kiddy Smile, Gus Dapperton, Lolo Zouaï dans une veine plus expérimentale.

La scène dub est elle aussi à l’honneur avec la sélection Dub Corner et des artistes comme Blackboard Jungle meets Cultural Warriors, Wiked and Bonny, Carlie P ou encore Zema.

Attention, si vous vous lancez dans ce marathon de cinq jours reposez-vous bien avant, sinon vous risquez de terminer heureux mais sur les rotules !

Toutes les infos et la programmation complète sur :

www.dourfestival.eu/fr