Co-organisé comme chaque année par la Fnac et la Ville de Paris, le Festival Fnac Live Paris s’apprête à célébrer sa neuvième édition en investissant de nouveau en grande pompe le parvis de l’Hôtel de Ville avec une grande scène, mais également en toute intimité avec ses superbes salons intérieurs. Du mercredi 3 au vendredi 5 juillet 2019, pas moins d’une trentaine d’artistes se succèderont réunissant ainsi un public de 100 000 personnes, mêlant comme à son habitude désormais découvertes et talents confirmés à travers une programmation aussi riche qu’éclectique.

Coté filles de choc, on retrouvera notamment l’électrique et vibrante Anna Calvi qui défendra son troisième album Hunter en live. Également Roni Alter (nommée dans la catégorie Révélation aux dernières Victoires de la musique) à la sensibilité unique. Originaire de Tel Aviv mais désormais Parisienne, celle qui est à la fois auteure, compositrice, musicienne et interprète nous plongera dans son univers singulier. Le projet 100% féminin mené par Canine, entourée de ses danseuses/chanteuses et musiciennes (que l’on a pu admirer lors d’un Tatarata mémorable il y a peu) qui défendra son album Dune et  peut-être même livrera-t-elle la version bluffante de « Girls Just Wanna Have Fun » dont elle a le secret ?   

Auréolés de leur Victoire de la musique en tant que Révélation avec leur premier album Les Conquêtes, les Radio Elvis, véritables héros d’un pop francophone moderne et électriques, feront à coup sûr le show avec leur nouvel opus Ces Garçons-là sous le bras. On retrouvera également Eddy de Pretto, véritable révélation dans le paysage musical français avec son phrasé et ses prises de positions. Quant au breton Bertrand Belin, dandy rocker grave et nonchalant digne héritier de Bashung, viendra nous faire découvrir son 6ème album Persona avec des titres comme «Glissé Redressé» ou «Choses Nouvelles».

Du côté des talents émergents, on comptera Suzane, sorte de Stromae en jupon avec son franc parler, Johan Papaconstantino, qui jette un pont entre Orient et Occident, mais aussi Hervé, l’autre Frenchy qui monte en flèche et qui a notamment assuré les premières parties de… Eddy de Pretto !

La Scène du Salon recevra des concerts plus intimistes, pour plus de proximité entre les artistes et le public. C’est le Suisse Stephan Eicher qui ouvrira le bal en faisant découvrir à son auditoire une création acoustique inédite en corrélation avec la sortie de son album Hüh !

Coté musiques électroniques, les festivaliers pourront se régaler avec le tout nouveau show d’Étienne de Crécy intitulé Space Echo, qui leur en mettra plein les yeux et les oreilles, mais aussi avec l’un des plus grands DJ de l’Hexagone : Agoria, qui vient de publier un excellent nouvel album hédoniste à souhait, Drift, après 8 années d’absence, se produira en version live lui aussi ! Viendra s’ajouter également l’énigmatique et envoûtante Léonie Pernet (ancienne batteuse de Yuksek entre autres) entre pop et électro. Et l’on dansera sur les pépites club de Bon Entendeur, issues de leur premier album Aller-Retour (avec des invités de marque comme Pierre Niney) qui sort en juin. 

Imaginez donc que ce ne sont que les premiers noms annoncés de la programmation, qui comme chaque mêlera pop-rock, rap et électro sous le signe de tous les talents que la Fnac défend durant toute l’année. Et tout cela en concerts gratuits, s’il vous plaît : réservez vos dates !

Festival Fnac Live Paris

 Parvis de l’Hôtel de Ville

Du 3 au 5 juillet 2019

Informations : fnac.com/fnaclive