Festival culte dédié aux découvertes musicales venues des quatre coins du globe ou presque, cette nouvelle édition des Trans ne déroge pas à la règle, avec pas moins de 48 nationalités représentées dans une vingtaine de langues différentes.

Cette année, Jean-Louis Brossard, directeur artistique mythique du festival, nous propose une programmation qui met notamment en avant les sonorités chaloupées, qu’elles soient mâtinées de jazz, R’n’B, soul ou funk. Le rap sera également à l’honneur avec divers courants et dans sept langues différentes. Le reggae s’éloigne de la Jamaïque et fait l’objet de métissages apportant de nouvelles couleurs, qu’elles viennent de Corée, de Californie ou même du punk anglais. Et ce sont des musiques électroniques puisant dans les influences EBM et Détroit qui feront danser les festivaliers jusqu’à tard dans la nuit, tandis que les musiques afro se montreront toujours aussi bouillonnantes et novatrices, prenant de nouvelles formes, encore au gré d’influences diverses traversant la mer des Caraïbes jusqu’au continent américain.

Une mention toute particulière pour la chanteuse-auteure-compositrice Lous and The Yakuza, Belge né au Rwanda et ayant vécu au Congo, qui se produira en live dans le cadre d’une création spéciale pour les Trans tous les soirs à 20h30 à L’Aire Libre, du mercredi 4 au dimanche 8 décembre inclus. Sa pop, addictive, dansante et regorgeant d’émotions devrait faire mouche. À ne pas manquer.

Cerise sur le gâteau, cette année marque le retour de l’enfant de la ville Étienne Daho qui joue à nouveau aux Trans après sa première prestation pour la toute première édition des Trans en 1979. Son « Edendahotour » reviendra sur l’un de ses albums charnières, Eden, publié en 1996 (qui fait l’objet d’une réédition en édition augmentée de raretés et inédits) mêlant pop, électro, jungle et easy- listening, ainsi qu’une période riche en expérimentations, telle sa collaboration avec le groupe anglais Saint Etienne.

Chaque année, grâce à sa programmation aussi riche qu’éclectique, Les Trans s’imposent comme une mine de nouveaux talents et de découvertes tous azi- muts parmi lesquels vous trouverez les artistes qui feront – à n’en pas douter – l’année musicale à venir. En bref, c’est tout simplement un must.

41e Rencontres Trans Musicales de Rennes (35)

Du mercredi 4 au dimanche 8 décembre.
Lieux : Parc Expo (Hall 3, Hall 4/Greenroom, Hall 8 et Hall 9) – L’Ubu – L’Aire Libre – le Triangle – L’Étage
Retrouvez toute la programmation du festival ainsi que toutes les informations pratiques sur le site
www.lestrans.com